Stock épuisé.
Produit momentanément plus en stock.
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

 

 

L'univers de la Lingerie en quelques chiffres

 

 

sous vetement en franceL'univers de la lingerie en France est très dynamique et ne connait pas la crise, malgré l'ambiance morose qui règne.  Les français dépense 18 à 20 % de leur budget vêtement en dessous, pour un panier moyen de 99,40 euro par an et par personne.

 

Et si on parlait du marché de la lingerie française ?

Être passionnées de lingerie, de froufrou, c’est aussi en acheter (et parfois faire chauffer sa carte bleue!). Pour cette raison, il me semble intéressant de s’informer de temps en temps sur cet univers de la lingerie, son marché, comprendre nos habitudes et pourquoi pas dénicher des marques de qualité à prix sympa. Même si chaque femme est unique – et c’est tant mieux – il existe bel et bien des tendances.

Selon une étude de la Fédération de la Maille et de la Lingerie, les dépenses de lingerie réalisées par les consommatrices françaises de plus de 15 ans atteignaient près de 2,6 milliard d’euros en 2005 et 2,7 milliard en 2013 soit 85,60 euro par seconde, c'est tout simplement énorme. En 2013 on voit notamment un recul des ventes de strings et un grand retour du body sexy et confortable.  

 Depuis, le secteur de lingerie a connu de nombreux aléas et des restructurations économiques de certaines entreprises à coup de plan social, où tout n’a pas été fait dans la dentelle. Cette étude nous montrait aussi à cette période que les Françaises apprécient les soutiens-gorge (ce qui représentent alors 42,7 % des dépenses de lingerie).

Selon différentes sources, une Française acquérait ses dernières années en moyenne plus de 2 soutiens-gorge (toutes tailles confondues), un peu plus de 5 slips, culottes ou string par an, 1 vêtement de nuit tous les 15 mois, 1 maillot de bain tous les deux ans et huit mois.

 

Les jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans, qui sont une cible particulièrement intéressante aux yeux des marques de lingerie, elles génèrent environ 19% du chiffre d’affaires de la lingerie alors qu’elles ne représentent que 14% des clientes potentielles (133,1 euros de budget moyen en 2005).

Entre 25 et 44 ans, les budgets lingerie moyens par femme diminuaient progressivement avec l’âge (115,2 euros pour les 25-34 ans et 103,2 euros pour les 55-44 ans). Les 45-64 ans qui disposaient d’un budget limité achetaient moins de pièces pour une demande plus qualitative (moins de bordel dans le placard, mais que de la lingerie de qualité!).

D’après les études, les femmes employées sont les plus consommatrices de lingerie avec 32 % des dépenses de lingerie en 2005. En cinq années, le paysage de la lingerie à bien évolué et les ventes d’articles d’habillement et textiles affichaient dernièrement (pour mars 2010) une progression de 1,1 % en valeur par rapport à la faible référence de mars 2009 (- 1,4 % en moyenne par rapport à mars 2008). En définitive, le niveau de consommation du mois de mars 2010 ne s’est pas relevé depuis le choc de mars 2008 (- 9,5 %) qui avait été la première alerte de la crise du marché de l’habillement.

Le plus gros bassin de consommation français se situe en région parisienne : 517 millions d’euros soit près de 20 % des dépenses de lingerie réalisées en France. En seconde position, on trouve la région Méditerranée (379 millions d’euros, 14,6 % des dépenses), suivie par le Sud Est (342 millions d’euros, 13,1 % des dépenses).

 

 

Le budget des achats lingerie

 

Les Françaises se situent en bonne position au sein des principaux pays européens puisque son budget moyen est de 100,8 euros en 2005, en très légère hausse (+ 0,4 % par rapport à 2004) et de 99,40 euro contre 97,40 euro en 2011, elles arrivent en 1ère position devant les Allemandes.

Si l’on décompose les achats, ce sont les Françaises qui accordent les plus gros budgets à la lingerie de jour et à la corseterie (80,2 euros) et les Anglaises à la lingerie de nuit et d’intérieur (36,6 euros).

La part du budget consacré à la lingerie de jour et à la corseterie est de 80,2 euros pour les Françaises, 73,6 euros pour les Anglaises, 61,2 pour les Italiennes et 56,1 euros pour les Allemandes.

 

 

Les lieux des achats de lingerie

 

Le marché français de la lingerie est bien dominé par la distribution alimentaire (les supermarchés), qui est le premier circuit de distribution en France. En 2005, après des années de progression, la vente à distance subissait une très forte baisse.

La tendance continuerait à s’inverser, et l’utilisation d’internet dans le quotidien, ainsi qu’un nombre grandissant de sites internet de vente en ligne  de vêtements ou de lingeries (Etam, Orcanta, Lingerie Carrade, 1001 Dessous, La Redoute, Lingerie Complice…) se développent. La vente à distance reprend d’ailleurs une belle progression dès le début de l’année 2010 selon l’Institut français de la mode (IFM).

 

 

Les marques de lingerie

 

Issu d’une famille, innovante, confortable, sensuelle, bon marché, les marques de lingeries féminines rivalisent pour nous offrir des qualités différentes et des design de sous-vêtements parfois uniques. Car une compagnie de textile spécialisée c’est aussi un style particulier dans la ligne des sous-vêtements crées.

Légères, drôles, luxueuses, les marques se déclinent de la tête aux pieds pour qu’en plus des célèbres classiques de la lingerie (chaussettes, culottes, corsets, slip, maillots de bain…), le sous-vêtements proclame la gloire de la lingerie aussi « Dessous il fait beau ! ».

Si on fait un récapitulatif des marques de lingerie française les plus connue, on se rend compte qu’elles ont toutes leur spécialité et leur spécificité.

 

lingerie aubadeVoici quelques marques très représentatives des tendances et innovations : la Lingerie Chantelle, vendue dans 50 pays qui est une grande marque de corseterie haut de gamme ; Huit qui offre un style féminin et moderne tout en mettant l’accent sur la sensualité et le côté glamour ; Simone Pérèle qui est une marque de lingerie très réputée et appréciée des femmes de plusieurs générations grâce à de la lingerie souvent innovante et soignée dans les moindre détails ; Maison Lejaby qui habille les femmes en dentelle depuis les années 30, et spécialisé en lingerie invisible ou seconde peau ; la Lingerie Aubade qui est un joli clin d’oeil, aux charmantes rencontres entre l’humour coquin et l’amour mutin ou la Lingerie Princesse Tam Tam qui offre des sous-vêtements agréables à porter au quotidien sur des thématiques de design sensuels.

 

Le Salon International de la Lingerie de Paris présente d’ailleurs chaque année les dernières nouveautés et tendances des créateurs de sous-vêtements. Bien que la lingerie fine française soit bien présente et réputée, de nombreuses marques de lingeries féminine et masculine européennes ou du reste du monde proposent des sous-vêtements de grande qualité.

 

Innovations, technologies et matières naturelles

Dans le paysage de la création lingerie fine, on déniche des nouveautés intéressantes, alliant le prix bon marché avec le design, l’innovation et l’emploi de matériaux respectueux de la femme et de l’environnement. Aussi, certaines lingeries nous aident à mieux nous sentir, comme une sorte de thérapie par la lingerie. Ces lignes comportent de plus en plus de formes de soutiens-gorge (du push-up au balconnet en passant par le sans bretelles) et de nombreuse formes de bas (du boxer au string en passant par le slip ou le brésilien).

 

 

3 exemples d’innovation en lingerie féminine

 

- La lingerie Occidente. Cette dernière innove avec une toute nouvelle matière biologique. Une lingerie fine de gamme « Bio », avec un coton biologique tout doux et chaud, à effet « peau de mouton » (ensemble de lingerie, robe de chambre, bottes d’intérieur…).

- La marque hollandaise La Decolette, qui lance un soutien-gorge préventif contre les rides ! Il aurait une incidence sur les rides verticales du décolleté, sans traitement ni produit pour combattre ces rides et sur la capacité de régénération naturelle de la peau. La conception de ce soutien-gorge sans bonnet, maintiendrait les seins en place pendant le sommeil. Cette innovation lingerie a été testé sur un groupe de femmes sélectionnées, les résultats se sont avérés spectaculaires.

- La nouvelle gamme « Secret sense » de Luna est une lingerie sculptante et invisible pensée pour être portée au quotidien. Ses modèles sont très doux et respirant, réalisés en tissu breveté Sensitive® au toucher coton. La priorité de cette lingerie est donnée au confort, grâce à des découpes laser, des bretelles et des agrafages d’un seul tenant, sans coutures, et avec des bonnets moulés.

Enfin, quelque soit la marque de lingerie que l’on préfère, il est difficile de se cantonner à un seul créateur, tellement les marques de lingerie fine, de luxe ou sexy, rivalisent d’astuces et de force de proposition. Sans compter cette volonté de rester coquette et changeante qui pousse toutes les passionnées de lingerie à puiser dans plusieurs marques de sous-vêtements féminins. Une offre variée des marques de lingerie qui n’est pas pour nous déplaire.

 

Sources via IFM et Fédération Lingerie

 

Posté par Alex Valentino

 

 

Des sites intéressants à consulter :
Des sites intéressants à consulter :

 

Articles à lire aussi:

 

Des dessous sexy, oui mais pour qui?

 

Que peut-on trouver dans le mon de la lingerie?

 

Lingerie coquine remède anti déprime

 

Comment prendre soin de sa lingerie féminine ?

 

Les hommes et la lingerie féminine

 

Comment séduire avec de la lingerie ?