Stock épuisé.
Produit momentanément plus en stock.
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

 

 

La lingerie déjà portée mais vendue comme neuve !

 

 

 

lingerie usagéLa crise, le développement durable, la recherche des bonnes affaires… Tout est bon pour assouvir nos nouveaux besoins et nos comportements, et la lingerie n’y échappe pas, avec des idées parfois étonnantes. C’est ce que le programme Today Show, de la chaîne NBC a diffusé dernièrement lors d’un reportage, nous dévoilant que plusieurs grandes chaînes de distribution des U.S.A. n’hésitent pas à remettre en rayons les sous-vêtements rapportés par leur clientèle lingerie.

 

Quoi de plus naturel que d’acheter de l’occasion aujourd’hui ? Du côté des vêtements ce n’est pas nouveau, mais pour la lingerie (string, porte-jarretelle, body, tanga, soutien-gorges,…) c’est bien plus rare. L’enquête du programme Today Show n’a pas hésité à parcourir les rayons lingeries des grandes distributions pour dévoiler de nouvelles techniques de plus en plus en vigueur.

 

Des journalistes ont fait leur shopping dans plusieurs grandes enseignes très connues et ont acheté des lots différents de sous-vêtements féminins (dont des maillots de bain) chez les non moins célèbres Macy’s, Gap, Bloomingdale’s, Saks Fifth Avenue, Tiffany ou Victoria’s Secret.

 

Un test lingerie très, très osé

 

Pour leur test, afin de donner la sensation que les petites culottes et autres sous-vêtements féminins avaient été portés, les étiquettes ont été enlevées pour faire plus réaliste. Quelques jours plus tard, ces journalistes se présentant toujours comme des clientes quelconques, et équipés d’une caméra cachée, sont retourné dans les boutiques de lingeries pour rendre leurs achats en ayant discrètement marqués leur lingerie avant de se faire rembourser.

Sur cinq boutiques de lingerie parmi les huit visités, les petites culottes et autres sous-vêtements féminins (petite ou grande-taille) ont repris immédiatement leur emplacement en rayons, tous équipé de nouvelles étiquettes et de leurs inséparables antivols, pour redevenir comme neufs ! Surprenant, d’autant plus que des slips ont volontairement été maculés (tâche d’huile corporelle, etc.) pour être repris et remis en vente dans quatre des huit magasins testés.

Lors de ce reportage, une vendeuse de lingerie féminine du célèbre magasin Tiffany a d’ailleurs confirmé que ces usages étaient pratique courante. Cette vendeuse de lingerie ajoute aussi que lorsque les pièces de lingerie fine dégagent une certaine odeur de l’ancienne cliente, il suffit de les pendre et pour une nuit de les aérer avant de les remettre en rayon !

 

Cette vendeuse de lingerie féminine laisse aussi entendre que quoi qu’en dise la direction, son but principal est de ne pas perdre d’argent sur les retours de lingerie fine en magasin.

A l’annonce de cette information, plusieurs vives réactions de clientes écœurées d’apprendre ces pratiques ont été reçue. Aussi, un microbiologiste a ajouté que différents dangers existaient, au niveau de contamination par virus, bactéries et champignons au sein des textiles.

 

Histoire surprenante, elle nous remet en mémoire qu’il est nécessaire de laver sa lingerie fine (entretenir son soutien-gorge) ou tout autre vêtements achetés avant de les porter – surtout les sous-vêtements !

 

 

Posté par Alex Valentino

 

 

Articles sur le même thème:

 

Comment retrouver la blancheur d’origine de sa lingerie ?